Les étapes à suivre avant la vente d’un bien immobilier

Une vente immobilière suit diverses étapes avant d’être formellement conclue. Le propriétaire doit mandater un intermédiaire et trouver un notaire. Il doit aussi fournir tous les renseignements nécessaires à la réflexion. Retrouvez ci-après de plus amples détails sur les différentes démarches précédant la cession définitive d’un terrain ou d’une maison.

Confier la vente à une agence immobilière ou un mandataire

Un propriétaire peut lui-même vendre son bien immobilier. Pour cela, il dispose de différents canaux de communication possibles. Il a le choix entre les petites annonces dans les journaux, publications sur Internet ou le bouche-à-oreille. Cette démarche sans intermédiaire épargne les commissions. Cela dit, ce serait préférable de mandater une agence immobilière. Cette dernière offre l’avantage de gagner du temps. Connaissant le cours du mètre carré dans le quartier, elle apporte des conseils sur le prix. Professionnelle de la vente, elle rédige une annonce beaucoup plus attrayante. À l’instar d’Immo Le Grand, les prestataires tendent l’oreille sur les souhaits de leurs clients. Ils accompagnent dans la préparation des différents documents en vue de l’acte notarié. Le mandat accordé à l’intermédiaire peut être exclusif ou non, mais il faut que l’entente soit formalisée par un contrat.

Fournir des informations relatives au bien immobilier à vendre

Qu’il se charge des visites ou non, le vendeur a l’obligation de fournir toutes les informations concernant son bien. Il doit apporter toute la transparence qu’il faut si jamais la maison ou l’appartement est hypothéqué. La présence de contrat publicitaire sur les murs ou d’un éventuel accord conclu avec des tiers devrait être indiquée. La servitude de passage sur la propriété intéresse également les potentiels acquéreurs. Ces détails sont fournis à l’agent immobilier. Ce courtier doit voir les documents tels que les titres, la police d’assurance ainsi que les divers certificats. Cela dit, c’est surtout au notaire d’authentifier ces papiers. Ce juriste a pour rôle de tranquilliser les clients potentiels sur la régularité du bien à céder. Il lui incombe également de rédiger l’acte de vente. Auparavant, il doit formaliser un compromis.

Signer le compromis avant de procéder à l’acte définitif

Après avoir visité le bien, l’acheteur fait une proposition de prix. Le propriétaire peut le négocier à la hausse ou l’accepter. Cette offre se fait par échange de courriel ou via la poste. Des traces écrites devraient être gardées. L’agence Immo LeGrand pourrait guider dans cette démarche. En tant qu’intermédiaire, il veille à ce que la transaction soit bénéfique pour les deux parties. Si elles se sont mises d’accord, elles signent un compromis de vente. Ce document émane du notaire. L’acquéreur dispose encore de 10 jours pour se rétracter s’il constate un problème. Il peut aussi rebrousser chemin si la banque a refusé de financer l’achat. Quoi qu’il en soit, il devrait verser un acompte de 5 % à 10 % non récupérable à la réservation de la maison. L’acte de vente définitif peut être officialisé quelques semaines après l’offre initiale de la part de l’acheteur. Le transfert de l’argent convenu se fait sous 24 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *